top of page

NF3 : Une première victoire à domicile contre Rennes Paul Bert (82-66)

Au terme d'un premier quart temps catastrophe ou elles étaient menées de 20 points (31-11) à l'issue duquel leurs supporters se demandaient à quelle sauce elles allaient être mangées, les Saumuroises dument coachées par Edouard Gachot ont su se ressaisir et renverser la vapeur pour regagner les vestiaires à la pause sur un score de parité 46-46.

Les Rennaises du cercle Paul Bert se ont imposées d’entrée de jeu et prenaient leurs distances devant des Saumuroises complètement perdues sur le parquet. Toutes leurs tentatives de tir restaient stériles. Elles se cherchaient sur le parquet et rendaient trop vite la balle à l’adversaire qui n’en demandait pas tant. L’addition était lourde à l’issue de la première reprise: 31-11 pour les Bretonnes.


Un bon coaching, un replacement sur le terrain et tout va mieux.

Dès la reprise de la seconde manche tout changeait sur le parquet. C’est une autre équipe saumuroise qui engageait la course poursuite. Les locales prenaient les Rennaises à la gorge bien aidées par l’adresse de Jagline, Duvigneau et Blachier qui empilaient les paniers primés (7) ce qui aidait bien pour revenir au score. Les visiteuses tentaient bien de desserrer l’étreinte que leur imposait leurs hôtes mais en vain. Toujours est il, à la pause citrons les deux formations étaient à égalité (46-46).


Une seconde mi-temps bien gérée par les saumuroises.

Le jeu s’équilibrait entre les deux formations, les Saumuroises se montraient plus adroites et plus strictes en défense repoussant les attaques rennaises pour emporter la troisième manche de quatre points.(16-12). Sentant venir la réaction des visiteuses, les locales accéléraient pour creuser l’écart au tableau d’affichage s’en remettant à la patte magique de Jagline qui ne manquait pas montrer on adresse à 3 points. Avec une défense de fer, les Saumuroises ne lâchaient rien ne concédant que huit points. Edouard Gachot le coach saumurois reconnaissait être passé par toutes les couleurs surtout dans la première manche. « Nous sommes passés au travers du premier quart temps, nous étions incapables d’assurer deux passes de suite la défense se faisant surprendre à tout moment. Après un repositionnement sur le parquet et une remotivation le filles ont su se reprendre et développer le basket qu’elles savent faire. J’espère seulement qu’elles ne me referont pas le coup fréquemment. »


Fiche technique.

SLB 49 (b)- CPB Rennes. 82-66. (11-31, 35-15, 16-12, 20-8).

Saumur. Duvigneau (17), Beuzit (10), Hériveaux (8), Gachot (2), Lefrere (2), Jagline (22), Guilbert (2), Baron (4), Blachier (15).

130 vues
bottom of page